L'ADDICTION DES ÉCRANS

Depuis quelques années maintenant, de nombreux spécialistes tirent la sonnette d’alarme sur les dégâts causés par l’usage excessif des médias aussi bien pour les adultes que pour les enfants.



Une expérience sur l’addiction des écrans en famille

Le Week-end dernier au journal télévisé de 20 h sur France 2, une expérience menée par une marque alimentaire a montré comment les enfants complètement absorbés par leurs écrans ne se sont aucunement douté de tous les changements qui ont pris place dans la maison !

Il y a d’abord eu un premier petit changement de tableau au mur qui est passé complètement inaperçu aux yeux des « petits connectés ». Ensuite, les chercheurs sont allés jusqu’à remplacer la mère de famille par une autre, ce qui n’a pas non plus attiré l’attention de nos chères petites têtes blondes. Et pour finir, d’autres enfants viennent s’installer à la même table que les enfants de la maison sans qu’ils ne lèvent la tête de leurs écrans respectifs.

Devinez ce qui a fini par les ramener dans le monde réel, c’est une déconnexion internet par un brouilleur !

Cette expérience qui révèle une fois encore les changements de comportements que connaissent les enfants et les adolescents qui préfèrent passer plus de temps sur leurs tablettes, téléphones, jeux video, ou réseaux sociaux malheureusement au détriment de relations familiales et amicales.

Un autre effet néfaste de l’excès des nouveaux médias sur les enfants, c’est surtout sur le développement du cerveau de ces derniers comme le dit si bien la chercheuse Noel Janice Norton » il y a donc des effets directs sur le cerveau l’apprentissage similaires à ceux qu’on observe avec n’importe quelle substance additictive, y compris la drogue. Vous avez bien lu, on parle bien d’addiction.

Sur la même lancée, une addictologue de renom au royaume unis a fait cette déclaration pas moins destabilisante qui peut paraître alarmiste ou exagérée pour les parents que nous sommes:

« quand vous donnez à votre enfant une tablette ou un smatphoe, en réalité, c’est comme si vous lui donniez une bouteille de vin ou un gramme de cocaïne ».

C’est peut être pour cela que tous les PDG de la silicone Valley envoient leurs enfants dans une école ou l’usage des écrans est très limité et qu’à la maison les enfants n’y ont pas droit avant l’âge de 14 ans, tout ceci pour privilégier davantage de temps de lecture sur livres papier (précision importante) et des relations humaines, la vie réelle tout simplement ????


Qu’en est il des adultes?

On sait que les enfants apprennent beaucoup par imitation et donc les parents/adultes sont les premiers modèles des petits, souvent de manière inconsciente. Savez vous par exemple le nombre d’heures que passent un adulte sur les écrans?

Et bien, cela peut être difficile à croire mais on en est rendu à 5h07 min par jour contre 3h10 il y a 10 ans, je n’ose pas imaginer ce qu’il en sera dans les 5 ou 10 prochaines années si nous ne changeons pas réellement nos habitudes de vie..En ce qui concerne l’usage quotidien des smartphones, on tourne autour de 221e fois en moyenne !

Je vous parle des parents pour attirer notre attention sur le fait que les enfants ne font que reproduire ce qu’ils nous voient faire à longueur de journée, nous avons donc un rôle important à jouer. A ce propos, un époux qui a été tagué par sa femme suite à la publication de la vidéo en question qui FaceBook écrit : « Et bim je regarde mon tel et je réponds sur FB. Va falloir que je m éduque d’abord pour que les enfants ne reproduisent pas. Dans le reportage, les parents dépassés ont une télé dans la cuisine puis j’ imagine dans le salon… Je suppose que la remise en question doit être complète. Merci en tout cas chérie pour ce partage qui mérite vraiment d être vu »

Ce témoignage montre bien que, des fois en tant que parent, nous nous plaignons d’un comportement chez nos enfants que nous souhaiterions voir changer sauf que nous ne pensons pas à apporter les modifications nécessaires dans notre habitat.

Comme commencer à supprimer les écrans de télévision dans les chambres à coucher, éviter d’offrir une tablette à chaque enfant et privilégier les jeux de société en famille, de vrais temps d’échanges durant lesquels on n’est pas distrait par quoi que ce soit.

Après bien entendu, pour les parents qui comme moi ont une entreprise en ligne, il faut bien expliquer aux enfants que l’on y travaille pour qu’ils fassent bien la différence !


Quelles sont les recommandations ?

Pour les enfants de moins de 2 ans, il est vivement conseillé de ne pas les les laisser devant un quelconque écran parce que les enfants à cet âge ont tellement besoin d’utiliser leur sens et d’être actifs au lieu d’être assis devant un écran ce qui ne les aide pas à developper leurs repères spatiaux et temporels.

Pour ceux âgés de 3 à 5 ans, le temps passé devant les écrans devrait être limité à une heure par jour selon la société Canadienne de pédiatrie. Dans cette étrange d’âge, les petits ont besoin de developper toutes leurs capacités sensorielles et manuelles.

Et en tout âge, comme le suggère bien Le psychiatre Serge Tisseron

il faut limiter les écrans, choisir les programmes, inviter l’enfant à parler de ce qu’il a vu et encourager ses créations.

Les parents devraient également penser à garder les écrans éteints durant les repas et des périodes de lecture. Pourquoi? Parce que ces temps de connexion à rallonge, en plus de nuire aux interactions sociales et aux périodes de jeux actifs, « accroît le risque d’embonpoint ou d’obésité, de manque de sommeil, de manque de maturité scolaire, de manque d’attention, d’agressivité et de moins grande aptitude à se calmer seul ».

Ce que moi j’ai proposé chez moi à mes enfants de 4 ans et 9 ans c’est « un crédit de 45 min » par jour pour la télévision, ils n’utilisent ma tablette (parce qu’ils en ont pas eux) qu’avec ma permission le week end et jamais plus de 30 min d’affilé. Mon grand qui a bientôt 10 ans a un ordinateur (avec le contrôle parental) parce qu’il s’en sert pour faire de la programmation avec mon mari un fois par semaine ou pour faire des recherches dans le cadre d’un exposé, mais toujours pour un temps très limité de 20 ou 25 min. Et je veille à ce que l’ordinateur ne soit jamais dans sa chambre à coucher…

Mais je vous rassure, des fois il y a des dérapages (on n’est pas parfait hein?) comme quand ma fille décide qu’elle veut finir un dessin animé qui dure plus de 45 min et du coup nous avons droit à une petite crise, mais elle finit par se calmer rapidement parce qu’elle connaît les règles de la maison. Mais si c’est vraiment une grosse crise, je lui propose rapidement de lui lire des livres à la place, parce qu’elle adore ces temps de lecture et ça marche plutôt bien !

Je vous mets la vidéo pour ceux et celles qui ne l’ont pas encore vue, elle est aussi toujours épinglée sur ma page FaceBook, n’hésitez pas à y laisser un commentaire pour me dire comment ça se passe chez vous. Et si vous avez des questions, je me ferai un plaisir d’y répondre.

← Retour à Blog